Tourner, se produire, exposer en Israël

L’action artistique en Israël : une logique de marché

Un contexte favorable aux artistes français

Les artistes français sont aujourd’hui les créateurs étrangers les plus présents sur les scènes et dans les lieux d’exposition d’Israël. Cette forte présence est largement due au « désir de France » dont les programmateurs et responsables artistiques israéliens continuent de faire preuve.

Ces professionnels israéliens de la culture et des arts ont le plus souvent une très bonne connaissance de l’offre artistique française et ils ont généralement des idées assez précises sur les artistes qu’ils souhaitent programmer dans leurs festivals, leurs saisons et leurs salles.

Dans ce contexte très favorable, le rôle des services culturels de l’Ambassade de France consiste à la fois à accompagner les choix « français » des programmateurs israéliens, à faciliter la mise en œuvre des opérations montées par ces programmateurs et qui impliquent des artistes français, ainsi qu’à tenir ces professionnels israéliens informés de l’évolution de l’offre artistique française et des opportunités à saisir en terme de tournées et autres opérations sur lesquelles ils pourraient se « greffer » (circulation d’artistes français dans la région, en partenariat ou non avec Culturesfrance).

Etablir des liens directs avec les programmateurs israéliens

Dans un souci d’efficacité, les artistes français qui souhaiteraient se produire en Israël ont donc tout intérêt à contacter « en direct » les programmateurs, producteurs, et responsables artistiques israéliens, tout en tenant bien sûr les services culturels français au courant de leur démarche. Cette démarche « directe », sans intermédiaire, est véritablement la seule qui puisse garantir une réaction d’intérêt véritable des professionnels de la culture israéliens.

Afin de faciliter les contacts entre les artistes français et les professionnels israéliens les plus susceptibles de les inclure dans leurs programmations, nous avons listé ci-après, et par genre artistique, les partenaires artistiques israéliens les plus ouverts à des coopérations avec des artistes étrangers.

L’action d’ingénierie culturelle propre aux services français

Bien que l’action artistique de la France en Israël s’inscrive dans une logique de marché et que la grande majorité des artistes français programmés dans ce pays soient « produits » par des professionnels israéliens, le réseau culturel français initie toutefois de grandes opérations artistiques, montées en partenariats avec des producteurs israéliens, tels que la saison artistique française « Voilà » (2006), la saison musicale franco-israélienne « Harmoniques 60 » dans le cadre du 60ème anniversaire d’Israël, la grande opération théâtrale « 100 entr’actes » à l’occasion du centenaire de Tel Aviv (2009), ou encore les éditions annuelles de la « Fête de la Musique ».
Il est toutefois important de noter que, à l’exception du Centre Culturel français de Haifa qui dispose pour sa part d’un lieu « à temps partiel », le réseau des établissements culturels français en Israël, ne possède pas de salles de spectacle ou de lieux d’exposition dans leurs locaux propres. Par ailleurs, ces établissements français ne sont jamais producteurs « en direct » d’événements artistiques.

NB : toujours la logique de marché…
Dans la mesure où les producteurs israéliens ne reçoivent pas ou très peu de soutien financier de l’état ou des collectivités territoriales, ils travaillent sur des budgets calculés au plus juste, ce qui induit que les cachets qu’ils proposent sont moins élevés qu’en France et toujours susceptibles d’être rediscutés « à la baisse ».

GIF GIF GIF

Dernière modification, le 02/03/2010

haut de la page