TEL AVIV. 21.06.11. Paris-Tel Aviv, la fête, c’est part(y) !

BMP - 38.4 ko

Mardi soir, l’Institut français de Tel Aviv célébrait la fête de la musique, et ouvrait ainsi en beauté le festival Paris-Tel Aviv La Fête.


En quelques minutes, les visiteurs ont envahi la Bulle, cocktail en main, pour découvrir les photographies de l’exposition Deleted Scenes de Daniel Tchetchik et Oren Izre’el : une série de dytiques pris à Paris et à Tel Aviv présentant des visages anonymes capturés dans les rues parisiennes ou dans la chaleur des plages d’ici. La salle est comble, emplie des conversations en Français et en Hébreu d’un public venu nombreux qui bientôt se dirige vers la terrasse pour un concert exceptionnel.


JPEG - 43.7 ko


Exceptionnel parce que Michael Greilsammer, artiste franco-israélien et fête de la musique à lui tout seul, est là, sur le toit, avec son groupe et son violon, pour nous faire danser – et on danse ! – aux sons éclectiques de son répertoire tant classique, rock, reggae, celte, pop et folk. L’air est doux et la vue est belle, la nuit danse avec nous pour célébrer la joie, la musique, et nos deux cultures, ensemble au-dessus de Tel Aviv.


JPEG - 63.2 ko


Et ce n’est pas fini. L’Institut français nous emmène ensuite en face de la mer, sur un autre toit : celui du Sublet, où DJ Oof transporte la Hag hamuzika vers un tout autre registre. Il mixe à la fois le son et l’image, associant hip hop à Rabbi Jacob, rock psyché à Blanche Neige, et autres combinaisons surprenantes et entraînantes, jusqu’au petit matin.


Découvrez toutes les photos de la soirée sur notre diaporama :



Et plus encore (crédits photo : Tomer Appelbaum) :


Dernière modification, le 30/10/2012

haut de la page