Semaine française à Eilat

Du 14 au 20 septembre la ville d’Eilat a pavoisé aux couleurs de la France.

JPEG

JPEG

Cette semaine française à Eilat s’est déroulée à l’initiative du Maire d’Eilat Meir Itsak HALEVI qui depuis longtemps souhaitait mettre la France à l’honneur dans sa ville, avec le concours de la ville jumelle d’Antibes, le tout sous la houlette du très dynamique Albert Avi BARANES, Consul Honoraire de France à Eilat.

La semaine a débuté par un cocktail de bienvenue pour la Communauté Française d’Eilat, en présence de Madame Colette LE BARON, Consule Générale de France à Tel-Aviv et de Monsieur Albert BARANES, Consul Honoraire de France à Eilat.

JPEG

Quelques 300 personnes ont été les hôtes du Campus d’Eilat de l’Université Ben Gourion.

JPEG

Tout au long de la semaine, le Chef Christian BIANCHERI et son épouse, venus d’Antibes-Juan les Pins, nous ont régalés tout en réussissant le tour de force de respecter les lois de la tradition culinaire cashère.

JPEG

JPEG

Ils en ont profité pour transmettre aux élèves de l’Ecole Hôtelière d’Eilat de nombreuses recettes françaises.

JPEG

Ce sont plus de 275 repas qui ont été servis à l’Ecole Hôtelière, durant cette semaine, au lieu des 50 repas habituellement servis. Dès le premier jour, Mr et Mme BIANCHERI ont su transformé leurs relations avec l’école hôtelière, en sincère amitié, JPEG sur la base d’un incontestable savoir-faire et de leur talent en matière de gastronomie.

JPEG

JPEG

M. Guy VANGIERI, Commissaire chargé de la sécurité auprès du Maire d’Antibes, a pu sur l’invitation du Maire d’Eilat, observer le projet "Eilat ville non-violente".

JPEG

Durant la semaine, des films français avec conférences et débats ont été présentés et une troupe de nouveaux immigrants français résidant dans la ville d’Ashdod ont joué une comédie musicale racontant les joies et les difficultés d’adaptation des nouveaux immigrants en Israël.

JPEG

M. Tobie Nathan, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, et son épouse ont honoré de leur présence cette manifestation. Le partenariat entre les services de l’Ambassade de France à Tel-Aviv et l’Université Ben Gourion, Campus d’Eilat, a été réaffirmé à cette occasion, en particulier sur la question de l’enseignement du français à Eilat.

La semaine s’est clôturée en chansons avec de jeunes talents locaux venus d’Ashdod et d’Eilat interpréter de nombreuses chansons du répertoire français. Le Maire d’Eilat a poussé l’exploit jusqu’à monter sur la scène pour interpréter en hébreu un titre des "Compagnons de la Chanson".

L’amitié et la coopération entre les villes d’Antibes et d’Eilat a, de façon certaine, contribué à la réussite de cette semaine française qui a permis de replacer, enfin, Eilat sur la carte de la francophonie en Israël.

Espérons, maintenant, que cet évènement devienne une tradition dans la vie culturelle d’Eilat.

Dernière modification, le 10/03/2010

haut de la page