Réunion des ministres des affaires étrangères d’Allemagne, d’Egypte, de France et de Jordanie consacrée au processus de paix au Proche-Orient - Conférence de presse - Propos de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères (Amman, 24/09/2020)

Réunion des ministres des affaires étrangères d’Allemagne, d’Egypte, de France et de Jordanie consacrée au processus de paix au Proche-Orient - Conférence de presse - Propos de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères (Amman, 24/09/2020)

Je suis très heureux d’être aujourd’hui ici. Et je tiens à remercier nos amis jordaniens pour leur accueil à Amman. Mon cher Ayman, c’est mon huitième déplacement en Jordanie. Cela témoigne des liens de confiance qui unissent nos deux pays. Cela témoigne aussi de l’excellence des relations qu’entretiennent Sa Majesté le Roi et le Président de la République. Ils se sont à nouveau rencontrés à Paris le 8 septembre dernier.

La question israélo-palestinienne continue de revêtir une dimension centrale dans la région et en particulier pour la Jordanie. Je suis convaincu, en ami des Israéliens comme des Palestiniens, qu’aucun des deux peuples ne pourra satisfaire ses aspirations au détriment de celles de l’autre. C’est la raison pour laquelle il était important que nous nous retrouvions ici à Amman dans la configuration de ce que nous avons initié ensemble à Munich.

L’annonce de la normalisation des relations d’Israël avec les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn marque une dynamique nouvelle qui peut apporter une contribution importante à la stabilité régionale. Mais... mais cette stabilité passe également par une résolution du conflit israélo-palestinien respectueuse des aspirations et des droits des deux parties, c’est-à-dire l’établissement de deux Etats viables vivant côte à côte en paix et en sécurité dans des frontières sûres et reconnues sur la base des lignes de 1967 et ayant l’un et l’autre Jérusalem pour capitale.

Cela suppose deux choses. D’une part, que la suspension par les autorités israéliennes de l’annexion de territoires palestiniens devienne une mesure définitive. D’autre part, qu’Israéliens et Palestiniens renouent rapidement le fil du dialogue.

Et dans l’immédiat, il faut recréer un climat de confiance entre les parties en vue de permettre ensuite la relance d’un processus de négociation qui est dans l’intérêt des deux parties. Le cadre existe pour une reprise progressive des contacts entre les parties. Le cadre, c’est celui des accords passés. Il faut que dans ce cadre leur coopération reprenne à tous les niveaux. Pour cela, les Israéliens comme les Palestiniens doivent prendre les engagements nécessaires et les mettre en oeuvre rapidement. Nous sommes prêts à les accompagner et à contribuer à ce processus.

Ce que je retiens, Mesdames et Messieurs, des échanges que nous avons eus ce matin avec les partenaires jordanien, égyptien et allemand, et en présence de la représentante spéciale de l’Union européenne - sans que notre ami Heiko Maas ait pu être là, mais il nous a suivi en permanence dans nos échanges et on le salue très amicalement -, ce que je retiens c’est un message fort d’unité et de détermination.

Unité et détermination pour travailler ensemble à la paix et à la stabilité régionales.

Unité et détermination en faveur de la solution des deux Etats dans le cadre des paramètres agréés à laquelle il n’y a pas d’alternative crédible.

Unité et détermination pour nous mobiliser et agir collectivement en faveur d’une reprise du dialogue entre les parties.

Nous sommes tous ici disposés à accompagner une reprise progressive du dialogue. Il faudra que des engagements concrets et réalistes soient pris de part et d’autre et que nous nous assurions ensemble qu’ils soient respectés. C’est aujourd’hui indispensable pour que la logique de dialogue prenne le pas sur celle des actes unilatéraux et pour qu’un niveau suffisant de confiance s’installe en vue de la reprise des discussions. Et c’est sur cette base que nous entendons poursuivre notre travail ensemble. Unité et détermination.

Dernière modification, le 25/09/2020

haut de la page