Rencontre de M. Jean-Yves Le Drian et M. Benyamin Netanyahou (Jérusalem, 26/03/2018)

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien (Jérusalem, 26/03/2018)

"Merci Monsieur le Premier Ministre,

Je voudrais d’abord vous faire part des salutations et de la considération du président Macron.

Nous sommes dans une année très particulière dans la relation entre Israël et la France puisqu’il va y avoir les saisons croisées qui vont nous permettre près de 200 manifestations culturelles à la fois en Israël et en France. Le Premier ministre français viendra ici pour le lancement à la fin du mois de mai, j’aurai le plaisir de l’accompagner. Puis, vous viendrez en France, puis le président Macron viendra en Israël, puis le président d’Israël viendra en France. Donc, nous avons une période intense de relations.

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
©Elodie Sauvage - Ambassade de France en Israël
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
©Elodie Sauvage - Ambassade de France en Israël
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, lors de sa rencontre avec M. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien
©Elodie Sauvage - Ambassade de France en Israël

‹ précédent | suivant ›

C’est le signe d’une profonde amitié, c’est le signe d’une volonté d’actions en commun. C’est le signe aussi que nos combats fondamentaux sont les mêmes, à la fois le combat contre le terrorisme, à la fois le combat contre l’antisémitisme et à la fois le combat pour la sécurité de la région.

Et, tout à l’heure, j’ai eu un moment d’émotion quand je quittais la visite très émouvante de Yad Vashem et quand j’ai appris qu’une rescapée de la Shoah, Mme Knoll, avait été assassinée à Paris. On ne peut pas dire à cette heure les raisons qui ont provoqué cet assassinat mais l’hypothèse d’un crime antisémite est plausible et, donc, cela nous rappelle le côté fondamental et permanent de ce combat.

Je vous remercie tout particulièrement de votre message en l’honneur du colonel Beltrame qui a payé de sa vie son combat contre le terrorisme. Et nous avons ce combat en commun, la base de tout c’est la sécurité. Et votre message nous est particulièrement sensible.

Nous avons beaucoup de sujets à évoquer ensemble parce que l’on ne peut pas dire que la région soit très calme. Nous allons évoquer l’ensemble de ces questions dans cet esprit de confiance et de franchise qui a toujours été l’esprit des relations entre nous et je suis ravi d’être présent ici auprès de vous aujourd’hui."

./.

Dernière modification, le 29/03/2018

haut de la page