REVUE DE PRESSE. Vendredi 16 juillet 2010

JPEG

Les Titres
Haaretz (Le pays)

Le principal soupçon qui pèse contre Haïm Perlman : Le meurtre à coups de couteau de quatre Palestiniens
The Jerusalem Post

Un sondage montre que l’offensive
de charme de Barack Obama n’a pas fait basculer les Israéliens

Maariv (Le soir)

Affaire Perlman :
La méthode du Shabak

Yediot aharonot
(Les dernières nouvelles)

Le deuxième désengagement

ISRAELIENS - PALESTINIENS

Liberman présente : Le deuxième désengagement / Shimon Shiffer – Yediot Aharonot

Cinq ans après le désengagement effectué par Ariel Sharon, Avigdor Liberman présente un nouveau plan de désengagement de Gaza ou, comme il l’appelle, une « session de rattrapage ». L’objectif : résoudre une fois pour toute l’imbroglio dans lequel se trouve Israël et de ne plus être responsable de ce qui ce fait dans la bande de Gaza.

Liberman s’inquiète du fait que, malgré l’évacuation des colonies, le désengagement de la bande Gaza n’ait pas été reconnu par la communauté internationale qui réclame toujours d’Israël de subvenir aux besoins des Palestiniens. Sa solution : la transformation, avec l’aide des Européens, de la bande de Gaza en entité complètement indépendante.

La semaine prochaine, quand viendront Catherine Ashton et six ministres des Affaires étrangères de l’UE, Liberman leur présentera son plan et tentera de les convaincre de transférer la responsabilité de ce qui ce passe dans la bande de Gaza à l’organisation qui la contrôle dans les faits : le Hamas.

Avigdor Liberman demandera à ses homologues européens de proposer au Hamas trois grands projets : une centrale électrique, une usine de dessalement et une station d’épuration. Il proposera aussi l’envoi d’une force internationale aux postes-frontières pour appliquer les nouveaux arrangements.

Enfin, il suggère que l’inspection des cargaisons à destination de Gaza ne se fasse plus en Israël mais à Limassol ou en Grèce, après quoi les navires pourront continuer à faire route vers la bande de Gaza.

Le commandant de bataillon a été condamné / Amir Buhbut – Maariv

Deux ans après l’incident au cours duquel un soldat a tiré une balle de fusil en caoutchouc dans la jambe d’un manifestant aux mains liés à Naalin, le tribunal militaire a condamné le lieutenant-colonel Omri Burberg, qui était à l’époque commandant de bataillon, pour tentative de menaces et conduite inappropriée. Le sergent-chef Leonardo Corea, le soldat qui a effectué le tir, a lui été condamné pour usage illégal d’une arme.

La peine contre les deux hommes sera prononcée la semaine prochaine. Selon des membres du parquet militaire, il n’est pas impossible que le tribunal prononce des peines de prison ferme.

L’ancien commandant du régiment Guivati fait l’objet d’une enquête de la police militaire / Yossi Yehoshua – Yediot Aharonot

La police militaire mène une enquête contre le colonel Ilan Malka, qui commandait le régiment Guivati durant l’opération Plomb Durci. Le colonel Malka est soupçonné d’avoir autorisé le bombardement aérien de la maison de la famille al-Samuni dans le quartier de Zeitoun. Vingt et un membres de la famille avaient été tués dans cette attaque.

Suite à cette enquête, la promotion du colonel Malka a été suspendue, bien qu’il ait récemment terminé le cours de commandants de divisions.

La commission Tirkel accueille de nouveaux membres / Yuval Karni – Yediot Aharonot

Hier il a été décidé de joindre à la commission d’enquête sur les événements de la flottille deux nouveaux membres : l’ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, Reuven Merhav, et le professeur de droit Miguel Deutsch.

Ces nominations ont été décidées par le ministre de la Justice, Yaakov Nééman, et par le président de la commission, le juge Yaakov Tirkel. Elles seront soumises au vote du gouvernement dimanche.

INTERIEUR

Vous voulez la nationalité ? Déclarez qu’Israël est un Etat juif / Eli Berdenstein – Maariv

Les personnes qui souhaitent obtenir la nationalité israélienne devront prêter allégeance à Israël comme « Etat juif et démocratique » et plus seulement à l’Etat d’Israël, comme c’est le cas aujourd’hui. C’est ce que prévoit une proposition qui sera examinée par le gouvernement ce dimanche et qui comprend aussi une série de nouvelles mesures concernant l’immigration en Israël.

Cette proposition est le résultat d’un travail important réalisé par les ministères de l’Intérieur et de la Justice et qui vient apporter des réponses à un phénomène grandissant, celui des étrangers en situation irrégulière en Israël. Une fois approuvées par le gouvernement, ces mesures seront soumises à la Knesset qui devra amender la loi sur la citoyenneté./.

Dernière modification, le 16/07/2010

haut de la page