REVUE DE PRESSE. Lundi 6 décembre 2010

JPEG

Les Titres
Haaretz (Le pays)

Le grand incendie a été éteint ;
le Contrôleur de l’Etat publiera
dans les prochains jours un rapport sévère sur les services de pompiers

The Jerusalem Post

Les flammes se sont éteintes

Maariv (Le soir)

La commission d’enquête
et la manœuvre du Premier ministre
pour y échapper

Yediot aharonot
(Les dernières nouvelles)

La tache

INTERIEUR

Après quatre jours : les pompiers ont maîtrisé le feu / Fadi Eyadat & Anshel Pfeffer – Haaretz

L’incendie du mont Carmel s’est atténué au cours des dernières vingt-quatre heures et, hier après-midi, le commandant des services de sapeurs-pompiers, Shimon Romah, a annoncé que les pompiers ont définitivement maîtrisé le feu, grâce notamment à l’aide aérienne apportée par les avions bombardiers d’eau aux hommes présents au sol.

Même si tous les principaux foyers d’incendie ont été maîtrisés, les pompiers ont poursuivi cette nuit leur activité pour empêcher une reprise du feu. Ce matin il sera décidé si l’aide aérienne doit continuer ou s’il y a lieu de démobiliser une partie des hommes qui se trouvent sur le terrain.

Près de 4 000 hectares de forêt et 74 maisons ont été totalement détruits par le feu sur le mont Carmel et dans les localités avoisinantes. Les habitants des localités qui ont été évacuées ces derniers jours ont été autorisés hier à rentrer chez eux. Les deux mineurs, deux frères d’Ussafiya, qui ont été arrêtés avant-hier (ils seraient à l’origine de l’incendie, NdT) sont toujours en garde à vue et leur détention a été prolongée hier de quatre jours par le tribunal de Haïfa. Ils sont soupçonnés d’homicide involontaire.

De même, deux habitants de Nazareth ont été interpellés hier près de l’internat Orde, qui avait été évacué de ces occupants, et sont soupçonnés de pillage.

La plupart des avions venus de l’étranger ont quitté le pays. Seuls quelques appareils grecs et chypriotes restent disponibles s’il est décidé ce matin de faire appel à eux.

En plus des 74 maisons qui ont été détruites dans le kibboutz de Beit Oren, le village d’artistes d’Ein Hod et à Ussafiya, 173 maisons ont été partiellement brûlée dont cinq jardins d’enfants.

L’enquête est en route / Noam Sharbit & Arik Bender – Maariv

L’incendie du mont Carmel n’est pas encore complètement éteint mais la course destinée à empêcher la création d’une commission d’enquête nationale est elle déjà engagée. Tout semble cependant indiquer que le Premier ministre Binyamin Netanyahu ne parviendra pas à empêcher la publication prochaine du rapport du Contrôleur de l’Etat ni à éviter la mise en place d’une commission d’enquête.

Le Contrôleur de l’Etat, Micha Lindenstrauss, a annoncé hier soir qu’il rejetait la demande du Premier ministre de retarder la publication du rapport de suivi sur les services de lutte contre l’incendie. Le Premier ministre s’était adressé au Contrôleur pour lui demander tout d’abord d’enquêter, dans le cadre de ce rapport général, sur la prise en charge de l’incendie du Carmel.

Mais, malgré cette manœuvre du Premier ministre, le rapport du Contrôleur de l’Etat devrait être rendu public ce mercredi ou en début de semaine prochaine. Il s’agit d’un rapport de suivi qui fait suite aux conclusions du Contrôleur de l’Etat en juillet 2007. Le Contrôleur avait examiné à l’époque le fonctionnement des services de lutte contre l’incendie lors de la deuxième guerre du Liban. Il avait constaté des problèmes de déploiement des services et un manque d’équipements et de véhicules. Or le rapport qui doit être publié cette semaine indique que non seulement ces dysfonctionnements n’ont pas été corrigés mais que la situation s’est, au contraire aggravée.

Le député Yoël Hasson du parti Kadima, qui préside la commission du contrôle de l’Etat à la Knesset, a d’ores et déjà annoncé qu’après lecture du rapport il proposerait la création d’une commission d’enquête nationale. Bien que la coalition bénéficie d’une majorité de sept contre quatre au sein de la commission, celle-ci pourrait approuver la création d’une commission d’enquête. En effet, Amnon Cohen du parti Shas devrait, conformément à l’engagement de son parti, voter en faveur d’une commission de même que Raleb Majadleh du parti travailliste.

Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, qui est au cœur de la tempête a réitéré hier, en ouverture du conseil des ministres, son appel à mettre en place une commission d’enquête.

DIPLOMATIE

Grâce à l’aide turque : Israël tente de mettre fin à la crise / Barak Ravid – Haaretz

Des représentants israéliens et turcs de haut rang se sont rencontrés hier à Genève pour tenter d’élaborer un document qui mettra fin à la crise qui s’est déclenchée entre les deux pays suite à la flottille turque pour Gaza. Des diplomates israéliens et turcs estiment que ces ententes comprendront des excuses israéliennes ainsi que le versement d’indemnités en échange du retour d’un ambassadeur turc à Tel Aviv et l’acceptation par Ankara d’un nouvel ambassadeur israélien.

Israël était représenté à cette rencontre par Yossef Ceichanover, qui est aussi le délégué israélien au panel international qu’a créé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, pour examiner les événements de la flottille. Le représentant turc était le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Feridun Sinirlioglu.

Les Turcs réclament qu’Israël présente des excuses suite à la mort de neuf citoyens turcs à bord du Mavi Marmara et verse des dédommagements à leurs proches et aux blessés. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré hier : « Un jour, Israël et la Turquie tourneront la page mais auparavant, Israël doit présenter des excuses et verser des indemnités ». Israël souhaite de son côté que les Turcs annoncent la fin de la crise et la normalisation des relations.

Des diplomates turcs et israéliens ont indiqué que c’était là une première rencontre, à l’initiative du Premier ministre Netanyahu qui a voulu saisir l’occasion qu’a créée l’aide apportée par la Turquie dans la lutte contre l’incendie du mont Carmel. Ils ont cependant souligné que d’autres rencontres seraient nécessaires pour parvenir à des ententes.

Les troupes d’élite des pompiers / Yuri Yelon, Daniel Sirioti, Itzik Saban & Shlomi Diaz – Israël Hayom

Sur la base de Ramat David, les avions français ont eu droit à un accueil très chaleureux. Le commandant A. de l’escadron 110 de l’armée de l’air a fait en sorte que ses collègues français obtiennent tout ce dont ils avaient besoin. « Ce sont des invités d’honneur et nous faisons en sorte qu’ils aient tout ce qu’il leur faut », a-t-il déclaré. Les Français ont également envoyé à Ramat David le colonel Guillaume de Marisy, l’attaché militaire en Israël, pour qu’il s’assure que les opérations de lutte contre le feu se déroulent dans le bon ordre. « Nous avons une riche expérience dans le domaine de la lutte contre les incendies, en France et dans de nombreux endroits du monde », a déclaré le colonel de Marisy./.

Dernière modification, le 06/12/2010

haut de la page