REVUE DE PRESSE. Jeudi 25 novembre 2010

JPEG

Les Titres
Haaretz (Le pays)

Le Premier ministre souhaite créer
un centre de détention géant pour
les immigrés clandestins d’Afrique

The Jerusalem Post

Consternation en Israël et aux
Etats-Unis suite au vote de l’ONU sur
la tenue d’une nouvelle conférence
de Durban l’année prochaine

Maariv (Le soir)

Uri Bar Lev :
L’épreuve de vérité

Yediot aharonot
(Les dernières nouvelles)

Loi contre les filles
qui échappent au service militaire :
La coalition s’est défilée

DIPLOMATIE

Netanyahu s’est engagé à progresser sur la question des frontières durant la période de gel / Eli Berdenstein – Maariv

Lors de sa rencontre avec la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, il y a deux semaines à New York, le Premier ministre Binyamin Netanyahu s’est engagé à ce qu’au cours des trois mois de gel de la construction il y ait dans le cadre des pourparlers avec les Palestiniens des avancées significatives sur la question des frontières. C’est ce qu’ont affirmé des sources à Washington. En outre, contrairement à ce qu’on a affirmé, il avait convenu que les membres du cabinet approuveraient le document et qu’ensuite seulement il serait signé par les Américains.

Ce qui retarde aujourd’hui la signature du document est la crainte que trois points dont M. Netanyahu et Mme Clinton ont convenu oralement ne soient pas mis en œuvre. Le premier est l’engagement pris par Netanyahu qu’il y ait une véritable avancée concernant les frontières. Le gouvernement américain permettra à Netanyahu de dire aux Israéliens que c’est une question qui sera débattue parallèlement à d’autres questions de fond mais il ne pourra pas promettre que le premier point qui sera traité concerne les dispositifs de sécurité, ce que réclame la droite. Netanyahu a besoin d’un large soutien, surtout en prévision des discussions concernant Jérusalem et les réfugiés, mais, du point de vue américain, s’il ne s’engage pas à discuter des frontières dès la prochaine période de gel, il n’y aura pas d’accord.

L’autre problème est la promesse américaine de fournir à Israël vingt avions furtifs F-35. Le Congrès est contrôlé à présent par les républicains qui, pour contredire Obama et faire faire des économies au contribuable américain, risquent de s’opposer à cet engagement. Netanyahu demande donc que soit convenu oralement d’un autre plan, au cas où le gouvernement américain serait dans l’incapacité de mettre en œuvre cette promesse, pour qu’il parvienne à convaincre les ministres du cabinet d’approuver la proposition américaine.

Le troisième point concerne la scène politique intérieure en Israël. Le parti Shas réclame toujours de Netanyahu qu’il obtienne un engagement écrit des Américains concernant le nombre de logements qui pourront être construits à Jérusalem-est durant la période de gel. Les Américains pourraient accepter qu’Israël construise dans les quartiers juifs si cela ne s’exprime pas publiquement par la publication d’appels d’offres ou par la validation de plans d’urbanisme.

Ce qui a été convenu est que la construction en Cisjordanie sera gelée pendant trois mois, que ne sera pas réclamée de prolongation supplémentaire du gel et qu’en tout état de cause, il ne concernera pas Jérusalem. Le document américain ne mentionnera pas la présence israélienne à long terme dans la vallée du Jourdain, mais c’est un point qu’évoquera Israël à l’avenir.

INTERIEUR

Le Premier ministre souhaite créer un centre de détention géant pour les immigrés clandestins d’Afrique / Dana Weiler-Polak – Haaretz

Une semaine après le début des travaux de construction d’une clôture le long de la frontière sud d’Israël, et alors que de nouvelles directives plus sévères vont être approuvées concernant les demandeurs d’asile, le gouvernement se prononcera dimanche sur la création d’un nouveau centre de détention destiné à accueillir près de dix mille Africains qui se sont infiltrés en Israël. Cette proposition sera soumise au conseil des ministres par le Premier ministre Binyamin Netanyahu. Ce « centre de séjour ouvert », comme le définit le bureau du Premier ministre, sera mis en place pour répondre aux besoins essentiels des clandestins et empêcher qu’ils entrent sur le marché du travail israélien.

Ce nouveau centre s’adressera aux immigrés qui ne peuvent être expulsés et notamment à ceux venus du Soudan ou d’Erythrée afin de leur fournir un lieu de séjour, de la nourriture et des soins médicaux. Malgré le nom officiel du site, celui-ci sera contrôlé par l’administration pénitentiaire. Les immigrés pourront le quitter dans des conditions qui restent à définir.

Selon la direction générale de l’état-civil et de l’immigration, le nombre d’immigrés qui se sont infiltrées en Israël a nettement augmenté au cours de l’année passée et ils sont aujourd’hui plus de 34 000. En 2009, environ 300 personnes par mois s’introduisaient en Israël. Or en 2010, la moyenne mensuelle est passée à 1 200 personnes. Rien qu’au mois de novembre, près de 1 300 personnes se sont infiltrées en Israël./.

Dernière modification, le 25/11/2010

haut de la page