Processus de paix au Proche-Orient

Q - Le journal israélien Yedioth Aharonoth a rapporté dimanche 20 novembre une information selon laquelle la France aurait renoncé à organiser avant la fin de l’année à Paris une conférence internationale pour la paix au Proche-Orient et s’apprêterait de fait à prendre acte de l’échec de "l’initiative française". Confirmez-vous ou infirmez-vous cette information ?

R - M. Jean-Marc Ayrault, lors de son déplacement à Doha le 20 novembre, a réitéré l’engagement de la France à poursuivre cette initiative afin de réaffirmer l’attachement collectif à la solution des deux Etats.

Nous travaillons étroitement à cette fin avec nos partenaires et en lien avec les parties.

Dernière modification, le 21/11/2016

haut de la page