Déclaration du porte parole - 7 juillet 2011

La France est préoccupée par les risques d’incidents et de débordements qui pourraient intervenir à l’aéroport de Tel Aviv vendredi 8 juillet, dans le cadre de l’opération "Bienvenue en Palestine".

Les autorités israéliennes, seules compétentes en matière d’entrée et de sortie sur leur territoire, ont indiqué qu’elles ne laisseraient pas y entrer les personnes qu’elles considèrent représenter un trouble pour l’ordre public.

Les services du ministère des Affaires étrangères et européennes ont reçu, à sa demande, la présidente de l’association Europalestine, qui a été mise en garde sur les risques induits par cette opération (s’agissant notamment de la rétention dont pourrait faire l’objet certains voyageurs en cas de refus d’expulsion). Ces recommandations figurent sur le site Conseils aux voyageurs.

L’Ambassade de France en Israël et le Consulat général à Tel Aviv sont pleinement mobilisés pour apporter le cas échéant toute notre aide à nos ressortissants, dans le cadre de l’assistance consulaire. Cette aide serait d’autant plus efficace que nous disposerions de la liste des passagers et des coordonnées de vols que les organisateurs n’ont, malgré nos demandes, pas transmises.

La France reste par ailleurs attachée à la liberté de circulation vers et en Cisjordanie, comme dans le reste des Territoires palestiniens, qui doivent notamment être accessibles aux visiteurs étrangers.

Dernière modification, le 05/11/2012

haut de la page