Inauguration en Jordanie du projet SESAME

La France salue l’inauguration en Jordanie du projet SESAME, un succès exemplaire de la diplomatie scientifique : le premier accélérateur de particules entièrement alimenté à l’énergie solaire.

Au point de presse du 17 mai 2017, le porte-parole du Ministère français des Affaires étrangères a fait la déclaration suivante :

La France salue l’inauguration du centre international de rayonnement synchrotron pour les sciences expérimentales et appliquées au Moyen-Orient (SESAME) le 16 mai en Jordanie. Ce centre de recherches international, qui constitue le premier accélérateur de particules entièrement alimenté par l’énergie solaire, réunira des scientifiques de plusieurs pays, dont Chypre, l’Egypte, Israël, l’Iran, la Jordanie, le Pakistan, les Territoires palestiniens et la Turquie. Il constitue le modèle de ce que les coopérations dans la région peuvent avoir de prometteur et de plus novateur.

JPEG
Fort de l’exemple que constitue le centre européen de recherche nucléaire (CERN), l’Union européenne a apporté un soutien constant au projet SESAME qu’elle a financé à hauteur de 15 millions euros. Le centre national de la recherche scientifique (CNRS) a également participé à la création du centre en cédant du matériel scientifique et en formant plusieurs personnels à l’exploitation du synchrotron

Dernière modification, le 18/05/2017

haut de la page