HAIFA. 12ème édition du Festival de poésie Sha’ar

12ème EDITION DU FESTIVAL DE POESIE SHA’AR

Du 13 au 15 décembre à Haïfa

Les grands moments du Festival



JPEG - 60.3 ko
Salah Al Hamdani© E. Lagrange


Magie de la rencontre, magie de la poésie.
Une séance inoubliable, ce samedi 15 décembre, dans la jolie galerie de Beit Hagefen à Haïfa pour le festival Sha’ar.
Ronny Someck, poète israélien, et Salah Al Hamdani, poète, écrivain et homme de théâtre- les deux bagdadiens nés tous deux en 1951, réunis autour de leur livre : Bagdad-Jérusalem, à la lisière de l’incendie, éditions Bruno Doucet
Oui, un incendie du verbe, arabe et hébreu mêlé, sublimé par la belle traduction en français d’ Isabelle Lagny et Michel Eckard Elial
Plus d’une centaine de personnes étaient présentes, parmi elles la poétesse Marléna Braester, pour le recueil Sable, co-écrit avec Salah Al Hamdani, avec la complicité du peintre Robert Lobet, éditions de la Margeride.

"Fais en sorte que la larme sur la joue du cygne soit la
première pierre dans l’océan de la joie, et que j’apprenne à
nager" Ronny Someck.

"Tu murmures en hébreu à propos de
Bagdad des mots émigrés de mon coeur nuée de tourterelles
vers des îles inconnues". Salah Al Hamdani

Découvrez les photos de la rencontre


.......................


Jeudi 13 décembre
Soirée d’ouverture

20h : Beit Agefen, Hatsionout 33 - Haïfa
Avec la participation des poètes israéliens : Erez Biton, Anat Zacharia, Marwan makhoul, Agi Mishol, et Tuvia Rivner, le poète albanais Ismail Kadaré et le poète franco-irakien Salah Al Hamdani

Musique : Ilana Eliya – chanteuse ethno-classique - chansons et poésie d’amour


Vendredi 14 décembre
A travers les mots et le silence

17h30 - Gallerie Beit Hagefen, Hatsionout 20 - Haïfa
Entretien inédit entre deux immenses écrivains : Ismail Kadaré et Sami Michael


Samedi 15 décembre
Bagdad-Jérusalem, à la lisière de l’incendie co-écrit par Salah Al Hamdani et Ronny Someck
Editions Bernard Doucet, 2012

16h30 - Gallerie Beit Hagefen, Hatsionout 20 - Haïfa

C’est par une poignée de main qu’est né le projet de ce livre : celle qu’ont échangée deux poètes – l’un arabe, l’autre juif – nés la même année, 1951, à Bagdad.

La parole vigoureuse, lyrique, souvent militante de Salah Al Hamdani y rencontre l’humour de Ronny Someck, la tendresse amusée qu’il porte sur les choses de la vie.


JPEG - 16.5 ko

Dernière modification, le 24/12/2012

haut de la page