GALILEE. Déplacement de l’ambassadeur dans le nord

L’ambassadeur de France en Israël, M. Christophe Bigot, s’est rendu à Umm al Fahm le 25 janvier pour visiter la galerie d’art d’Umm el Fahm et s’entretenir avec son directeur, M. Saïd Abou Shakra, du projet de création d’un Musée d’art contemporain et d’ethnologie dans la ville, qui bénéficie du soutien de la France.

A l’issue de la visite de la Galerie, l’ambassadeur a rencontré M. Afu Agbarieh, député du parti Hadash. Il a également été reçu par le maire de la ville, M. Khaled Hamdan, à la mairie.

JPEG - 264.5 ko
A la galerie d’art contemporain d’Uhm Al-Fahem

La Galerie d’Art d’Umm el Fahm, qui est le seul espace culturel de la ville, est un lieu de rencontre privilégié pour les artistes israéliens, juifs et arabes, qui peuvent y exposer leurs œuvres , mais aussi débattre et échanger, dans un esprit de très grande exigence artistique. Une attention particulière est apportée à la pratique artistique des femmes. C’est également un lieu de recueil de la mémoire de la communauté arabe de la région. Des centaines de témoignages oraux ont été enregistrés et une importante documentation iconographique et photographique a déjà été rassemblée.

La France accompagne cette démarche et soutient le projet de M. Saïd Abou Shakra de création d’un Musée d’art contemporain et d’ethnologie locale qui doit prolonger les initiatives conduites dans le cadre de la Galerie. Le directeur se rendra prochainement à Paris pour visiter l’Institut national du Patrimoine et y travailler avec des responsables de la muséographie. Par ailleurs, une mission d’experts français de l’Institut se rendra à Umm el Fahm pour assurer la formation des futurs personnels du Musée en matière de programmation artistique et de gestion.

Dans la même journée, l’ambassadeur a également visité le kibboutz Givat Haviva.

JPEG - 243.2 ko
Le kibboutz Givat Haviva est aussi un atelier de céramique

Le Centre Juif-Arabe pour la Paix à Givat Haviva, créé en 1963, est la plus ancienne et la plus grande institution pour la paix en Israël. Il s’est donné pour objectif de rapprocher Juifs et Arabes dans le pays, de favoriser la compréhension mutuelle et de promouvoir de façon permanente la collaboration et le dialogue entre les deux communautés.

JPEG - 257.8 ko
Aux archives du kibboutz Givat Haviva

Des cours d’arabe et d’introduction à la culture palestinienne y sont donnés, des salles d’exposition et de nombreux évènements culturels y sont organisés. Le kibboutz Givat Haviva accueille également un atelier de céramiques et un important centre d’archives de journaux palestiniens. Chaque année, quelques 25 000 personnes participent à ses activités. Le Prix UNESCO de l’éducation pour la paix lui a été décerné en 2001.

Dernière modification, le 07/11/2012

haut de la page