Entretiens de M. Jean-Yves Le Drian avec ses homologues américain et égyptien - Israël/Territoires palestiniens - 16-17 mai 2021

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est entretenu par téléphone dimanche 16 mai au soir avec M. Antony Blinken, Secrétaire d’État américain, et a reçu ce lundi 17 mai M. Sameh Choukry, ministre des affaires étrangères égyptien, pour des échanges principalement consacrés à la situation au Proche-Orient. Le ministre et ses homologues ont partagé leurs profondes inquiétudes face à la poursuite de l’escalade en cours, à son bilan humain déjà très lourd parmi les populations civiles, et aux risques liés à l’aggravation du conflit, à son extension dans les Territoires palestiniens et en Israël, et à ses répercussions régionales. Le ministre a examiné avec ses homologues les moyens de renforcer leur coordination pour contribuer à un arrêt des violences.

M. Jean-Yves Le Drian a souligné la nécessité d’une cessation rapide des hostilités. Il a fait part de sa détermination à continuer à travailler en ce sens avec nos partenaires américain, arabes et européens, ainsi qu’au Conseil de sécurité des Nations unies. Il a salué les efforts de médiation de l’Égypte pour parvenir à un retour au cessez-le-feu, avec lesquels les démarches conduites par la France sont pleinement coordonnées, dans le contexte de la visite en cours du président Sissi à Paris. Il a condamné avec la plus grande fermeté les tirs conduits sur les centres de population du territoire israélien et revendiqués, notamment, par le Hamas. Il a rappelé que la réponse à ces attaques inacceptables doit rester proportionnée, dans le cadre du droit international. Il a également rappelé que la sécurité des journalistes et de tous ceux dont l’expression concourt à la libre information et au débat public, ainsi que leur protection en temps de conflit, est une responsabilité essentielle.

M. Jean-Yves Le Drian a également souligné que tous les acteurs sur le terrain doivent faire preuve de retenue, éviter toute provocation et oeuvrer à un arrêt des violences, notamment en Cisjordanie. Il a appelé à la poursuite des mesures d’apaisement à Jérusalem, en rappelant notre attachement au statu quo de 1967 sur les Lieux saints et notre ferme opposition à la colonisation sous toutes ses formes, notamment les évictions dans le quartier de Cheikh Jarrah.

Il a réaffirmé la volonté de la France de contribuer à un retour au calme en Israël et dans les territoires palestiniens en lien avec les acteurs locaux, régionaux et internationaux, ainsi que d’agir dans les enceintes internationales compétentes, en particulier le Conseil de sécurité et le Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne, qui se réunira demain.

JPEG

Dernière modification, le 18/05/2021

haut de la page