Discours de l’Ambassadrice de France en Israël à l’occasion de la fête nationale (Tel Aviv, 13/07/2017)

Allocution de S.E. Madame Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël, à l’occasion de la réception annuelle de la Fête Nationale à la Résidence de France

כבור השר איוב קרא, שר התקשורת
גבירותי ורבותי נציגי מדינת ישראל

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les Elus Consulaires,
Cher Compatriotes,

אני שמחה ונִרגֶשֶת לעֲמוד כאן בִפניכֶם הערב. זהו הארבעה-עשר ביולי הראשון שלי כְשגרירת צרפת בישראל. תפקיד זה הוא כבוד ואושר בשבילי. אני מייחלת לעמוד לרשות יחסי צרפת-ישראל לכל אורך שנותיי בתפקיד.

Prime Minister Netanyahou will meet our newly elected President Emmanuel Macron next Sunday. I hope this meeting will be a new start for our bilateral relations. We already have a huge cooperation in the fields of security, strategic affairs, space (the franco-israeli satellite VENUS will be launched from Kourou, Guyane, in a few days) and science, and a lot of exchanges in the field of innovation.

My President wants France to be a start-up nation. I guess he was influenced by his trip to Israel in September 2015 as Minister of Economy. Next year, our two countries will organize crossed cultural seasons, France in Israel and Israel in France, so there will be a lot to see and to learn about French culture in Israel.

In the region, our main aim is to fight terrorism, especially Isis, which was behind so many attacks in France. France also has a role to play in the search for peace. Peace in Syria, peace in Iraq, but also peace between Israelis and Palestinians. My government is supporting all the efforts in that direction and we sincerely hope that dialogue will restart and that a solution will be found. We wish that in a near future, we will see two States living side by side peacefully.

Cher Compatriotes,

La France et Israël ont beaucoup en commun. Une histoire d’abord, celle des premiers pas de ce pays. Cette histoire commune était portée chaque année ici au 14 juillet par Shimon Peres, qui honorait cette réception de sa présene. Ce 14 juillet est donc le premier 14 juillet sans Shimon Peres. AArba-Asar beyuli harishon bli Shimon Peres. La France et Israël partagent aussi des valeurs, celles de la liberté et de la démocratie, des défis, ceux du terrorisme (n’oublions pas qu’il y a un an un attentat très meurtrier frappait la ville de Nice), mais aussi le défi de la paix. Nos pays partagent aussi des réussites, celles de l’innovation, de l’influence et de l’excellence scientifique.

Ces défis, ces réussites, elles sont aussi les vôtres, car vous êtes l’épine dorsale de la relation franco-israélienne. Vous en êtes la dimension humaine, ce qui en fait toute la richesse.

Les Français ont choisi un nouveau Président, une nouvelle et large majorité, un nouveau gouvernement. Un nouveau souffle est perceptible en Europe et c’est celui de l’optimisme, de la modernité et du refus du repli sur soi. Le Président de la République s’est fortement engagé pour réformer la France en profondeur, y compris dans ses institutions, et est déterminé à porter le combat du plus grand défi pour les générations à venir, celui du réchauffement climatique. Un nouveau sommet se tiendra à Paris en décembre. Cette nouvelle impulsion, sera, je n’en doute pas, un atout pour les relations entre la France et Israël. A chacun d’entre nous de faire rayonner les valeurs de notre pays et de sa culture.

A chacun d’entre nous de relayer cette espérance ici, en Israël.

חברים יקרים,
הארבעה-עשר ביולי הוא בשבילנו הצרפתים הזדמנות לזכור את הערכים שלנו : חרות, שוויון, אחווה ; ואת העבר המהפכני שלנו. אנחנו חולקים את הערכים האלה עם ישראל.

Avant de terminer, permettez-moi de remercier nos principaux sponsors.

Alors :
Vive la France !
Vive l’Etat d’Israël !
Et vive l’amitié franco-israélienne !

I let the floor to Minister Ayoub Kara.

After his speech, we will listen to our national anthems.
./.

JPEG

Source : Ambassade de France en Israël

Dernière modification, le 21/07/2017

haut de la page