Discours d’Emmanuel Macron au CRIF

JPEG

Dans le contexte d’une multiplication des actes antijuifs en France ces dernières semaines et d’une hausse de 74% des actes antisémites recensés en 2018, le président de la République Emmanuel Macron s’est rendu mercredi 20 février au 34eme dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) à Paris, pour la 2ème fois de son quinquennat.

Le président de la République a rappelé qu’aujourd’hui, l’antisémitisme tuait en France, et a salué la mémoire des victimes. Le président Emmanuel Macron a annoncé que le temps était donc venu des actes tranchants et concrets.

Le président a annoncé que la France allait adopter dans ses textes de référence une définition de l’antisémitisme élargie à l’antisionisme, à l’instar de la définition adoptée par l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah. Tout en précisant qu’il ne s’agissait pas de modifier le Code pénal ou d’empêcher ceux qui veulent critiquer la politique israélienne de le faire. Il s’agissait de permettre aux forces de l’ordre, aux magistrats et aux enseignants d’être mieux formés et plus efficaces pour faire face à ceux qui cachent derrière le rejet d’Israël, la haine des Juifs la plus primaire

Le président a également appelé à une reconquête républicaine des territoires touchés par l’antisémitisme venant de l’islamisme radical via la création de postes de policiers et de gendarmes, de dédoublements des classes scolaires, d’une meilleure présence des services de l’Etat et par le déploiement d’un plan de lutte contre la radicalisation.

Le président a appelé toutes les victimes d’actes antisémites à porter plainte en ligne dès la moindre insulte ou attaque.

Emmanuel Macron a également fait savoir que la députée de Paris Laëtitia Ava allait déposer une proposition de loi dès le mois de mai pour lutter contre la haine sur internet. Les députés français ont par ailleurs prévu de faciliter la sanction des auteurs sur Internet de propos racistes, antisémites, sexistes ou homophobes.

Un audit de tous les établissements scolaires publics touchés par la déscolarisation des enfants de confession juive sera également effectué et plusieurs associations racistes et antisémites seront dissoutes. Enfin une équipe de réaction sera mise sur pied pour apporter une solution en 24h aux professeurs qui rencontrent des difficultés pour enseigner l’Histoire de la Shoah à leurs élèves et l’Etat soutiendra plus encore le Mémorial de la Shoah et le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Lien vers le discours en entier du président de la république : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/02/20/antisemitisme-plus-jamais-ca

Dernière modification, le 21/02/2019

haut de la page