Déclaration du porte-parole adjoint du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (Paris, le 4 mai 2019)

La France exprime sa solidarité et aux populations touchées.

PNG
GAZA


La France condamne avec la plus grande fermeté les tirs nourris de roquettes qui ont visé ce jour des zones habitées du territoire israélien depuis la Bande de Gaza.
Elle rappelle le droit des Israéliens comme des Palestiniens à vivre dans la paix, la dignité et la sécurité et déplore les victimes civiles, de part et d’autre, de ces tirs et des affrontements qui ont suivi. Elle exprime sa solidarité et aux populations touchées.

La France soutient sans réserve les efforts de médiation entrepris par les Nations unies et par l’Egypte. Elle engage les parties à la retenue et rappelle les impératifs que sont la protection des civils et le respect du droit humanitaire. Elle rappelle qu’il n’y aura de stabilité durable à Gaza que dans le cadre d’un règlement négocié, qui passe par le retour complet de l’Autorité palestinienne d’une part, et par la levée du blocus d’autre part, assortie de garanties de sécurité crédibles pour Israël.

Au-delà, la France appelle à une relance du processus de paix au Proche-Orient, avec pour objectif l’établissement de deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans paix la paix et la sécurité, au sein de frontière reconnues, conformément au droit international et dans le cadre des paramètres internationalement agréés.

Dernière modification, le 06/05/2019

haut de la page