Déclaration de la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (Paris, le 20 février 2018)

Palestine

Q - Le président de l’Autorité palestinienne va au Conseil de sécurité ce jour pour être entendu sur la situation et l’impasse dans le processus de paix, sur Jérusalem et d’autres sujets. Qu’attendez-vous de cette intervention et d’une demande vraisemblable de M. Abbas d’une reconnaissance par l’ONU de la Palestine comme membre de l’Organisation à part entière ?

R - Le président de l’Autorité palestinienne s’exprime aujourd’hui devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

A cette occasion, la France réitérera sa préoccupation concernant la situation sur le terrain, rappellera qu’il n’existe pas d’alternative à la solution des deux États, vivant côte à côte en paix et en sécurité, ayant l’un et l’autre Jérusalem comme capitale, et exprimera sa disposition à tout faire pour qu’une négociation décisive s’engage enfin pour parvenir à la paix.

Dernière modification, le 20/02/2018

haut de la page