27 juillet. Malaise du Président : Aucune conséquence grave

(Paris, 27 juillet 2009)

La surveillance cardiologique du président de la République s’est terminée ce matin. Une coronarographie a été effectuée tôt ce matin. Il ressort de cette surveillance et de ces examens complémentaires que le malaise n’a aucune cause cardiologique non plus qu’aucune conséquence cardiologique. Aucun élément électrocardiographique évocateur d’un trouble du rythme n’a été décelé.
Il est confirmé par ailleurs (bilan sanguin, électroencéphalogramme, IRM cérébrale) qu’il n’y a ni cause ni conséquence neurologique ou métabolique.
Le diagnostic est donc celui d’un malaise lipothymique d’effort soutenu par grande chaleur et sans perte de connaissance, dans un contexte de fatigue liée à une charge de travail importante.
Aucun traitement médical n’a été prescrit. Un repos relatif de quelques jours lui a été conseillé. Dans ces conditions, le déplacement programmé demain au Mont Saint-Michel est reporté à une date ultérieure.
Le chef de l’Etat sortira en fin de matinée de l’hôpital. Comme prévu, il présidera le Conseil des ministres mercredi matin./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Dernière modification, le 10/03/2010

haut de la page