TEL AVIV. Les 2,3 et 4 mai : "Les souffrances de Job"

JPEG - 35.3 ko


L’Ambassade de France en Israël, l’Institut Français d’Israël et le théâtre Cameri ont le plaisir de vous présenter :

Les souffrances de Job d’Hanoh Levin

2,3 et 4 mai

Au théâtre Cameri à Tel-Aviv

Mise en scène par Laurent Brethome, Directeur Artistique de la troupe
"Le menteur volontaire"



Récompensé par le prix du public en 2010 au festival Impatience, Les souffrances de Job, interprété par la compagnie théâtrale "Le menteur volontaire", nous donnent l’occasion de (re) découvrir, en Israël, en français et en hébreu, le travail d’Hanoh Levin, figure majeure du théâtre israélien contemporain décédé en 1999. Ses premiers textes politiques dénonçant les valeurs politiques, militaires et morales adoptées par une très large majorité de la société israélienne de son époque lui valent une entrée fracassante sur la scène théâtrale. La comédie lui vaudra la reconnaissance du public et de la profession. Empêtrés dans l’inadéquation entre leurs aspirations et les moyens qu’ils mettent en œuvre pour les réaliser, tous les héros de LEVIN ont l’humanité entêtée, âpre, mauvaise, mais si naïve, si bouleversante aussi, que nous nous y retrouvons tous.

Ainsi, Les souffrances de Job sont une lecture personnelle d’Hanoh Levin du mythe biblique tiré du Livre de Job, un des chefs-d’œuvre de la littérature hébraïque ancienne.

JPEG - 34.6 ko

L’histoire ?

Un homme (Job) digère dans une fin de banquet où l’opulence et la richesse se côtoient. Les mendiants succèdent aux mendiants pour se partager ce qui reste des restes. C’est alors qu’intervient, en une suite ininterrompue et implacable, une série de messagers de la misère qui vont annoncer à Job qu’il a perdu toutes ses richesses.

Les huissiers se chargent d’enlever à Job tout ce qui peut lui rester… jusqu’à ses dents en or. Les retombées du travail d’une vie s’évanouissent en une nuit. Si la main qui a pu nourrir ses enfants ne peut plus fournir le pain, elle peut au moins se montrer aimante… Hélas pour Job, ce sont les messagers de la mort qui se chargent de lui enlever toute possibilité de descendance…

Reste la santé… Jusqu’à ces démangeaisons terribles (la gale ? la peste ?) qui se chargent de le laisser nu, sans vêtements, nu comme sorti du ventre de sa mère. L’histoire peut alors recommencer. LEVIN peut ainsi se détourner de la fable originelle, redonner le pouvoir à l’armée, faire encore plus de mal à Job, poser un état de non droit et même nous emmener au cirque… Et Dieu dans tout ça ?Laurent Brethome.

La présence exceptionnelle de la compagnie théâtrale "Le menteur volontaire" de la Roche s/Yon est le fruit d’une collaboration fructueuse entre l’Ambassade de France, l’Institut Français d’Israël et le théâtre Cameri, visant à promouvoir la création artistique et la compréhension des cultures théâtrales entre la France et Israël.

Texte : Hanokh Levin (éditions Théâtrales)

Texte français : Jacqueline Carnaud et Laurence Sendrowicz

Mise en scène : Laurent Brethome

Conseiller dramaturgique : Daniel Hanivel

Conseiller chorégraphique : Yan Raballand

Scénographie et costumes : Steen Halbro

Lumière : David Debrinay assisté de Rosemonde Arrambourg

Musique : Sébastien Jaudon

Paysage sonore : Antoine Herniotte

Avec :
Fabien Albanese, Antoine Herniotte, François Jaulin, Denis Lejeune, Hélène Marchand, Céline Milliat-Baumgartner, Geoffroy Pouchot-Rouge-Blanc, Anne Rauturier, Yaacov
Salah et Philippe Sire dans le rôle de Job.

Informations pratiques

Les 2 , 3 et 4 mai à 20h30

Au théâtre Cameri - Shaul Hamelech, 19 Tel-Aviv

Prix spécial pour les membres de l’Institut français d’Israël, 150 NIS pour deux places achetées (au lieu de 400 NIS).

La pièce est jouée en français et sous titrée en hébreu

Réservations Théâtre Cameri : 03-6060900 Ext 1 ou 2, code remise, 2791

Dernière modification, le 30/10/2012

haut de la page